Sport professionnel masculin: les femmes gagnent du terrain!

Ceux qui me connaissent le savent, je suis une grande fan de sports. D’ailleurs, il n’est pas rare de me trouver debout sur le divan du salon à hurler lors d’un match de football, de hockey ou autre !

Je m’intéresse aussi beaucoup à l’actualité sportive. J’étais donc très enthousiaste en apprenant, la semaine dernière, qu’une équipe de la National Football League (NFL) avait engagé la première entraîneuse à temps plein de son histoire ! On fait du progrès !

J’ai eu envie de vous présenter cinq pionnières du monde du sport professionnel masculin. Même si elles ont toutes douté à un moment donné que c’était envisageable, ces femmes sont la preuve que rien n’est impossible. Les « plafonds de verre » ne sont plus, mesdames. Alors, allez au bout de vos rêves !

Kathryn Smith

Image : Presse Canadienne

Les Bills de Buffalo ont promu Kathryn Smith au poste d’entraîneuse au contrôle de qualité des unités spéciales à temps plein, le 20 janvier dernier. Smith fait partie du personnel de l’entraîneur-chef Rex Ryan depuis sept ans. Elle a occupé les positions de recruteuse, d’adjointe au personnel des joueurs, puis d’assistante administrative de ce dernier, alors qu’il était à la barre des Jets de New York.

« Kathryn mérite assurément cette nomination avec ses connaissances et son dévouement, parmi d’autres qualités exceptionnelles, et je suis convaincu qu’elle fera de l’excellent boulot », a déclaré Ryan après son embauche.

Source : http://espn.go.com/nfl/story/_/id/14614558/kathryn-smith-hired-buffalo-bills-nfl-first-full-female-assistant

Jen Welter

Image : Matt York/Associated Press

Docteure en psychologie, Jen est la première femme à obtenir une position d’entraîneuse dans la NFL. En juillet 2015, elle est entraîneuse invitée des secondeurs pour le camp d’entraînement et le calendrier préparatoire des Cardinals d’Arizona.

Déjà en 2014, Welter repoussait les limites lors de sa carrière de joueuse avec le Revolution du Texas dans l’Indoor Football League (IFL). Elle est la première femme à évoluer à une autre position que celle de botteur dans une ligue professionnelle de football masculine.

Source : http://fortune.com/2015/07/28/cardinals-jen-welter-first-female-nfl-coach/

Sarah Thomas

Image : ABC news

En avril 2015, la NFL engage le premier arbitre féminin à temps plein, comme juge de ligne. Sarah obtient un diplôme en communication de University of Mobile en 1995 – d’où elle avait obtenu une bourse pour jouer au basketball – mais décide d’arbitrer au football pour ne pas perdre la camaraderie et la compétition que le sport lui apportait. Elle fait ses débuts au niveau scolaire et a continué de gravir les échelons depuis.

Elle est reconnue pour ses grandes aptitudes de communication. Elle a la capacité de calmer les entraîneurs et de leur expliquer les décisions qu’ils contestent. Ces derniers ont confiance en ses habilités à arbitrer dans la NFL.

Source : http://espn.go.com/nfl/story/_/id/12669370/meet-sarah-thomas-first-female-nfl-official-referee

Becky Hammon

Image : David Dow 2015 NBAE

Hammon a joué de 1996 à 2014 dans la Women National Basketball Association (WNBA), avant d’être nommée assistante de l’entraîneur-chef des Spurs de San Antonio. Puis, en juillet 2015, elle est nommée entraîneuse-chef de la ligue estivale de l’équipe.

Selon Becky, la seule différence entre la WNBA et la NBA est la douleur constante qu’elle ressent au cou, a force de regarder vers le haut car ils sont tous si grands ! « Le basketball reste du basketball. Les athlètes restent des athlètes et les grands joueurs veulent être coaché. Tu les coach comme tout athlète et tentes de les rendre meilleurs. »

Source : http://fortune.com/2015/07/14/becky-hammon-nba/

Michele Roberts

Image : Rick Kopstein/ALM

Nommée directrice générale de la National Basketball Players Association (NBPA) en 2014, elle est la première femme à diriger une union de joueurs professionnels. Déjà, elle remet en questions les fondements de toutes les grandes ligues professionnelles. Elle jouera un rôle décisif dans la négociation de la prochaine convention collective en 2017. On se souvient que la dernière négociation avait mené à un lockout en 2011.

Sélectionnée parmi plus de 300 candidats, avec près de 90% des votes, elle connaissait peu le monde du sport. Elle a débuté sa carrière comme défenseure publique, puis avocate plaidante. Pour elle, c’est la même chose : « être à la tête d’une association de joueurs, c’est comprendre ce que les membres veulent, ce dont ils ont besoin et les aider à y accéder. »

Source : http://www.theatlantic.com/video/index/391856/michele-roberts-nba-sports-union/

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. suzielafrance dit :

    Je ne suis pas une grande fan des sports de «balle» mais j’ai trouvé ton article super intéressant.
    En fait, non seulement j’ai appris en lisant tes références, mais je trouve qu’effectivement les femmes sont de plus en plus représentées un peu partout. Étant moi même dans un métier traditionnellement réservé aux hommes, je ne peux qu’être fière du chemin que les femmes ont parcouru jusqu’ici dans les milieux réservés aux hommes.
    Peut-être allons nous voir une femme à la tête d’une équipe de la Ligne Nationale de Hockey sous peu? Pour reprendre les mots de Sandrine :«Rien n’est impossible», alors pourquoi pas y rêver?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s